Pourquoi élargir sa zone de confort ?

élargir sa zone de confort

 

 

« Sortir de sa zone de confort » est une expression que l’on entend de plus en plus souvent. Pourtant, je t’assure que ce n’est pas une nouvelle mode. Cette notion a toujours existé, même si sa définition et son appellation sont récentes.

Si tu souhaites changer de vie, mais que quelque chose en toi te freine, dis-toi que cela a sûrement un rapport avec cette fameuse zone de confort.

Dans cet article, je t’explique ce que j’ai personnellement appris sur celle-ci, en espérant que cela te permette d’en prendre conscience et d’avancer malgré tout.

Qu’est-ce que la zone de confort ?

La zone de confort, c’est cet espace psychologique dans lequel tu te sens à l’aise.

Tu peux comparer cela avec le fait de se trouver en terrain connu. Chez toi par exemple. En général, lorsque l’on est dans sa maison, on se sent bien, serein. C’est un peu ça la zone de confort.

Dans cet espace, tu te sens en contrôle. Le stress et l’incertitude sont réduits à leur minimum, ce qui conduit à un certain bien-être.

 

zone de confort

.

Pourquoi vouloir en sortir ?

Si l’on s’y sent si bien, pourquoi vouloir en sortir ? Le problème est que le bien-être résultant de cette zone de confort est bien souvent éphémère. Il fait souvent place à l’ennui et la monotonie, sans forcément que l’on s’en rende compte.

Les humains sont des êtres faits pour évoluer, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Le truc, c’est que quand tu restes dans ta zone de confort, tu ne poursuis plus cette évolution.

En effet, pour progresser, il faut expérimenter et apprendre de nouvelles choses. Et, qui dit nouveauté dit invariablement sortir de sa zone de confort.

Mais cela fait peur…

Effectivement, cela peut faire peur. La raison principale de cette frayeur, c’est qu’on sait ce que l’on perd, mais on ne sait pas ce que l’on va y gagner.

Prenons un exemple tout simple. Tu as un travail qui t’ennuie à mourir et dans lequel tu ne te sens pas challengé (dans le bon sens du terme). Pourtant, ce boulot est super bien payé et t’offre des avantages sociaux non-négligeables. Il t’a également permis de t’offrir cette superbe maison, la voiture de tes rêves, ainsi que la possibilité de voyager chaque année. En gros, il t’offre une vie plutôt confortable, et tu devrais être content d’avoir ce job.

Malgré tout, tu sens au fond de toi que cela ne te suffit pas. Mais voilà, la peur de tout lâcher pour l’inconnu te freine. Cela arrive à beaucoup plus de monde que tu ne peux le croire.

Le pire, c’est que parfois même les personnes ayant une vie de m****, préfèrent rester dans leur zone de confort (totalement inconfortable), par peur de l’inconnu.

 

inconnu

.

Comment sortir de sa zone de confort ?

Alors bien sûr, on ne sort pas de sa zone de confort en se jetant à corps perdu dans la nouveauté. En agissant ainsi, tu risques de vivre beaucoup de stress et d’anxiété. C’est d’ailleurs ce que j’ai expérimenté cet été, alors que je me lançais de front dans une formation, une nouvelle carrière et mes deux premiers blogs.

J’y reviendrais plus longuement dans un prochain article, mais je peux te dire que bloguer, c’est très challengeant sur le plan personnel.

Avec le recul, je me rends compte que si j’y été allée moins vite, j’aurais beaucoup mieux vécu tous ces changements.

Donc s’il y a une chose que tu devrais retenir, c’est d’y aller progressivement, un pas après l’autre. En mettant en place chaque jour une petite action qui sort de tes habitudes, tu pourras évoluer de manière plus sereine, qu’en bouleversant d’un coup toute ta vie.

Alors vas-y, lance toi des défis, agit différemment, ou fait des choses que tu n’as jamais fait, mais à ton rythme.

 

stress

.

Qu’est-ce que cela apporte ?

Même si j’y suis allée tête baissée et que cela a été très inconfortable, au bout du compte, je remarque que j’ai beaucoup changé en trois mois.

Sortir de ta zone de confort t’amène à faire des choses que tu n’as jamais faites jusque-là. Tout à coup, tu constates que finalement, tu peux réaliser des projets auxquels tu ne t’autorisais même pas à rêver. Invariablement, cela te fait gagner en confiance et en estime de soi.

Puis, tu t’ouvres de plus en plus sur le monde et ses possibilités. Ton point de vue change. Cela peut parfois t’amener à ne plus être totalement en accord avec ton entourage. Effectivement, tout le monde n’évolue pas au même rythme. C’est comme ça que les relations se transforment, allant même jusqu’à s’éteindre dans certains cas. Cependant, cela laisse de la place à de nouvelles amitiés.

Élargir sa zone de confort

Finalement, tu t’épanouis dans cette nouvelle zone de confort plus large que la précédente. Effectivement, tu n’en es pas sorti, tu l’as simplement agrandie.

Puis un jour, tu te sentiras de nouveau à l’étroit. À ce moment-là, tu mettras de nouveau des actions en place pour l’élargir de nouveau.

En effet, tu dois avoir conscience que ce processus est sans fin, et qu’il fonctionne par cycle. Un peu comme les saisons. C’est là toute sa beauté. Cela veut dire que plus l’on progresse, meilleur on devient.

Et c’est en regardant en arrière et en constatant le chemin parcouru qu’on trouve de nouveau l’énergie pour continuer d’évoluer.

 

Épanouie

.

 

Alors, élargir sa zone de confort est finalement une très bonne chose. C’est grâce à cela que l’on fini par réaliser ses rêves. Donc si tu as des projets qui te semblent fous, dis-toi que rien n’est impossible. Il te suffit de faire le premier pas.

Si cet article t’a interpellé, n’hésite pas à me parler de ton expérience dans les commentaires. Je t’invite également à le partager sur tes réseaux sociaux si tu penses qu’il pourrait aider tes amis 😉

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueur sur le thème “Sortir de sa zone de confort” organisé par LE BEAR TROTTER

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 5
    Partages

2 commentaires

  1. Très inspirant…Effectivement je pense qu’on parle bien d’une “zone”, universelle. L’inconnu a toujours fait peur, alors même que ce que l’on connaît, ne nous rend pas forcément heureux. C’est un phénomène psychologique humain très interessant. Hate d’avoir ton retour d’expérience sur ce que tu as mené de front cet été.
    Est-ce que tu pourrais dire, que tton changement de vie professionnelle, est ta façon de sortir de ta zone de confort?

    1. Merci Lucie 🙂

      Oui, effectivement changer de travail a été un peu challengeant, puisqu’il a fallu que j’apprenne un nouveau métier et que je me lance rapidement dans des contrats pour de vrais clients. Cependant, c’est plus le fait de bloguer que j’ai trouvé difficile. Ou pour être plus précise, l’effet cumulé de devenir blogueuse et en même temps de changer de carrière.

      Concernant le blog, je n’avais pas vraiment l’habitude de m’exprimer aussi sincèrement, ni de me mettre en avant. Alors j’en ai pris un coup avec le cocktail d’émotions que cela a produit. Mais maintenant ça va mieux. Je dirai même que ça m’a permit d’évoluer 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre guide : 9 métiers pour gagner sa vie en voyageant